Quoi de neuf ? Mai 2017

Après mon silence radio pour le mois d’avril, je suis de retour. Le mois de la rentrée a été épuisant pour moi et je me suis encore attrapé tous les virus qui trainaient. Et pourtant, objectivement, j’en fiche pas une, pour dire. Enfin, je fais mon travail quand même, hein. Je ne suis tout simplement pas faite pour travailler, que voulez-vous que je vous dise ? XD

Alors, que s’est-il donc passé durant ce mois d’avril ?

Nous avons de nouveaux première année qui sont sages comme des images. Ils se gèrent seuls, ils travaillent de bon cœur (pour la grande majorité d’entre eux) et surtout… ils se taisent quand je parle. Quand il y en a 2-3 qui parlent, emportés dans leur trip, il y en a toujours 2 ou 3 autres pour leur dire « Taisez-vous ! Sensei est en train de parler ! » Et ils se taisent alors, s’excusent l’air contrit, et ils ne recommencent pas jusqu’à la fin du cours. Ca change de l’année dernière. D’ailleurs, les seconde année (les bavards irréductibles de l’année dernière) se sont calmés aussi. C’est le silence quand je parle. Après, quand ils travaillent en groupe, ils bavardent beaucoup plus, mais tant qu’ils font le travail demandé, ils peuvent bien passer leur temps à bavarder, je m’en fiche. Il faut dire quand même que certains restent de gros glandeurs (certains garçons) car ils n’ont encore pas compris que l’échéance de la recherche d’emploi approchait et que l’année prochaine ils allaient en baver. Mais d’autres se sont transformés au cours de l’année dernière et bossent maintenant. Ceux qui ne grandissent pas assez vite dans leur tête vont le regretter… Mais comme on dit « On fait le lit dans lequel on se couche », n’est-ce pas ?

J’ai eu à exécuter mes nouvelles tâches administratives, à savoir : gérer le fil de news du site web de l’école et faire (ou plutôt faire faire) la brochure de l’école de cette année. Bah, le site web, ça change pas de mon blog, sauf que c’est plus court et en japonais (et que ça parle des activités de l’école, pas de ma vie). La brochure fut une autre paire de manches car il a fallu organiser les séances photos, choisir les élèves qui allaient être pris en photo et leur faire écrire un texte qui va se retrouver sur la brochure. C’est encore loin d’être fini mais j’ai vu la première épreuve et c’est plutôt pas mal. En fait, c’est plutôt de la gestion de projet qu’autre chose, vu que c’est une société qui se charge du design et de l’édition/impression, mais comme c’était la première fois que je faisais ça, j’ai eu un peu de mal à m’organiser au début. Maintenant, j’ai compris le truc et comme je suis censée être en charge de la brochure l’année prochaine aussi, ça devrait être plus facile l’année prochaine.

J’ai bien pris le pli en ce qui concerne l’élaboration de mes cours. En avril de l’année dernière, je travaillais tous les weekends et aussi en semaine le matin ou le soir, mais cette fois-ci je n’ai pas eu à faire de même. Maintenant que je sais comment faire mes cours, j’arrive à tout faire au travail et à être libre le reste du temps. Je dois parfois passer un peu de temps le weekend pour fignoler, mais ça ne me prend jamais plus de 30 minutes, donc ce n’est rien. Et pourtant. Pourtant je ne suis pas arrivée à écrire, tellement j’étais fatiguée. Envie de rien faire. Je ne sais pas d’où viennent cette fatigue et ce manque de motivation. Je prends des vitamines, des compléments alimentaires, mes médicaments, je mange équilibré, je dors bien etc. Mais je me sens toujours fatiguée. Alors que je ne fous rien (relativement parlant). J’enchaine migraine sur migraine, douleurs musculaires… et je me choppe tous les virus qui trainent en plus ! Va falloir que j’aille consulter (bien que je doute qu’ils puissent y faire grand-chose : c’est juste ma constitution, j’en ai bien peur). Mais maintenant que je suis en vacances, la motivation est revenue, d’où cette mise à jour de mon blog ! XD

Sur ce…

6 comments

  • Trenien

    Ah, commencer à se sentir à l’aise avec les cours…

    Ca vaut ce que ça vaut, mais j’avais un ami qui était de constitution assez faible lui aussi (à se choper tout ce qui pouvait traîner etc). Il s’en est finalement sorti en faisant du sport (du vélo dans son cas). Une piste, peut-être…

    • nemuyoake

      J’en fais du vélo justement : 80 km par semaine en général. Pas fait en avril tellement j’étais crevée. Ca n’a rien changé pour l’immunité, par contre, ça m’a permis d’augmenter mon endurance et d’améliorer l’état de mes jambes.

  • Yukumizu

    C’est la fatigue du printemps.
    Je ne connaissais pas, je viens de découvrir cela cette année.

    • nemuyoake

      Il y a aussi la maladie du mois de mai. Les gens sont complètement déprimés après la Golden Week à cause de leur travail harassant.

  • Sanzo

    Recoucou !
    Curieux cette baisse de forme !
    Ceci dit il y a le changement de rythme le contrecoup de la rentrée, il faut regarder vérifier l’alimentation (par exemple : assez de fer et de protéine ? les solutions de cure de vitamines n’ont d’effet que sur 3 semaines car ne remplacent pas une alimentation équilibrée et variée), la qualité du sommeil (couchée avant 11h c’est à dire une demi-heure avant, ensuite il y a le temps de sommeil s’il est suffisant ou non ), fréquence d’exposition aux écrans (à réguler), activité physique (exercice mais aussi sport), la vie sociale (sortir en dehors du cadre professionnel, voir et revoir des amis).
    Là aussi, ce sont juste des hypothèses et des pistes !
    Je me trompe attention donc mais j’ai cru lire quelque part que tu ne cuisinais pas ou que le soir tu ne dînais pas ou de manière légère, c’est cela qui me fait penser aux pistes suggérées. De toute façon ça va mieux anyway right ?
    Oyasumi !

Qu'en pensez-vous ?