Monthly Archives: March 2016

Vis ma vie d’ALT

La vidéo ci-dessous vous invite à suivre un ALT tout au long de sa journée de travail au sein d’un établissement japonais. On aurait pu se passer du début et de la fin, mais souvenez-vous d’une chose quand même : un ALT doit toujours bien présenter et se doit d’être toujours “super genki” (=super en forme), toujours souriant et enthousiaste car c’est son job (du moins, c’est comme ça que les Japonais perçoivent son job). Je l’ai choisie car elle est assez représentative

La triste vérité à propos du travail d’ALT au Japon

Travailler en tant qu’ALT au Japon = être un travailleur pauvre. La vidéo suivante vous montre avec quel salaire les ALT de la région de Kyûshû doivent vivre (survivre) chaque mois. Et une lecture des commentaires vous apprend qu’il y a des cas bien pires ! Voici donc comment sont généralement traités les ALT recrutés par des compagnies de sous-traitance qui fournissent des ALT aux différents établissements scolaires d’une région. Ca donne envie, hein !

The 4 main obstacles that could prevent you from becoming a teacher in Japan

Ok, so, you decided: you want to become a teacher in Japan. I think that you are already aware of the following truth, but becoming a teacher in Japan is far from easy. Getting a tenured job in Japan as a teacher is no piece of cake. Before the recruitment examination itself, there are some obstacles that may prevent you from achieving your dream. By knowing them in advance, you will be able to set up a strategy that will

The different types of teaching licenses in Japan

Usually, a teacher who does not possess a teaching license can’t be fully in charge of a class, nor can he be a tenured teacher at a school in Japan. He can only be an ALT (Assistant Language Teacher). Though there are some ALTs who are granted the same responsibilities as a tenured teacher, their position is unstable because they do not hold a teaching license. Therefore, it is a good move to get a teaching license in Japan if

Mon expérience d’ALT au Japon, Partie 3

Voici la 3ème et dernière partie de la série « Mon expérience d’ALT au Japon ». Si vous prenez cette série en cours de route, vous pouvez aller lire les première et deuxième parties. Comment tu as trouvé ce job ? En fait, c’est lui qui m’a trouvée. Il faut comprendre que c’était ma dernière année d’étude, celle où on doit en même temps pondre un mémoire, passer les concours de la fonction publique et chercher un job au cas où on ne

L’art d’écrire des rapports au Japon, Partie 1 : … ou plutôt de ne pas les écrire.

Mettons-nous d’abord d’accord sur un point : je ne suis pas contre le principe d’écrire des rapports ou des comptes-rendus. Je considère que c’est un outil utile pour l’évaluation ou la communication de résultats ou bien encore pour donner un feedback dans le but d’améliorer une situation ou réviser un projet. Mais, au Japon, certains ont une obsession du rapport qui va bien au-delà de sa réelle utilité…   Au début, j’étais quelqu’un de consciencieux. Si, si. Un enseignant ou un

Mon expérience d’ALT au Japon Partie 2 : La 4ème dimension

Faisant suite au précédent article, je vais vous en dire un peu plus sur le collège où je travaillais. Oui, l’article s’appelle « La 4ème dimension », vous allez voir pourquoi. Ehh, la 4ème dimension ?! Tu travaillais dans quel genre de collège ?! D’abord, il faut savoir que ce n’était pas un collège public ordinaire, mais un collège public dit “affilié” (fuzoku) à une université (ma fac). Par conséquent, il s’agissait d’un établissement pilote, qui expérimente beaucoup car il collabore avec les enseignants

L’heure du bilan

Nous sommes en mars, l’hiver a été doux dans la préfecture d’Iwate avec quasi pas de neige cette année et le temps est venu de faire un bilan.   Ca m’a pris 5 ans pour obtenir ce que je voulais : devenir enseignante au Japon. J’avais trouvé un poste de joukin (employé régulier), ça vous le saviez, et fin février le dernier obstacle s’est enfin levé : j’ai obtenu le fameux visa “Instructor” qui me permet d’enseigner au Japon dans